Sunibel corporate Services

Investisseurs : pensez impact investing

L’impact investing ou l’investissement à impact social; s’agit-il d’un discours ou d’une réalité ? Il y a dix ans, ce concept était à peine connu, sinon par très peu d’investisseurs. Les promoteurs de l’impact investing étaient principalement des philanthropes, par le biais d’aides caritatives et de dons afin d’améliorer le bien-être de l’humanité. L’impact investing consiste en « des investissements réalisés dans des entreprises, organisations, véhicules et fonds dans le but de contribuer à un impact social, économique et environnemental positif et mesurable, parallèlement à un rendement financier », comme défini par la Société Financière Internationale.

Au cours de ces dernières années, les investisseurs tels que les gestionnaires de fonds, les institutions de financement du développement (IFD) et les fondations, entre autres, ont pu constater les opportunités croissantes en matière d’impact investing ayant un taux de rentabilité interne (« Internal Rate of Return ») intéressant. Dans son rapport « Impact Investing Trends: Evidence of a Growing Industry », qui a recueilli des données auprès de 61 investisseurs pour la période de trois ans allant de 2013 à 2015, le Global Impact Investing Network (GIIN) a constaté que les actif d’investissement à impact social sous gestion ont augmenté de 18% par année. En juin 2018, le GIIN a publié la huitième édition de son Annual Impact Investor Survey et, collectivement, 229 personnes interrogées déclarent gérer un total de 228 milliards de dollars US d’actifs d’impact investing. De plus, 225 investisseurs ont dédié plus de 35,5 milliards de dollars US à l’impact investing en 2017, et ont prévu d’investir 8% de plus – soit 38,5 milliards de dollars US – en 2018.

Les Nations Unies estiment que pour atteindre les objectifs de développement durable, il faudra combler un écart d’investissement annuel de 2,5 billions de dollars US. Les possibilités de promouvoir l’impact social et environnemental sont tangibles et les investisseurs devraient capitaliser en conséquence. De plus, selon le 2018 Investors Survey Report de Calvert Impact Capital, l’engouement pour les investissements à impact social continue de croître de façon étonnante :

Interest in impact is high and investors demand more impact investing options

Source: Calvert Impact Capital 2018 Investor Survey Report

 

Pourquoi l’Afrique ?

Au cours de la dernière décennie, des recherches approfondies ont conclu que l’Afrique était la principale destination des activités d’investissement à impact social. Cela s’explique par les opportunités importantes liées à la demande, qui s’est manifestée dans divers domaines tels que la lutte contre la pauvreté et la faim, ou les énergies renouvelables.

The African Investing for Impact Barometer - impact investment

Source: The African Investing for Impact Barometer

Les décideurs politiques d’Afrique du Sud, du Kenya et du Nigeria ont pris des mesures pour stimuler les investissements dans les PME par le biais de fonds de capital-investissement. Les investissements dans les PME étant l’un des cinq principaux thèmes de l’impact investing, il est possible d’attirer des particuliers fortunés (HNWI) pour qu’ils allouent davantage de capitaux à ce type d’investissement. D’autres fonds de capital-investissement en Afrique de l’Est et de l’Ouest ont le potentiel de capitaliser sur ces développements. Cela en ciblant des catégories niche de HNWI qui voudraient maximiser l’impact social et environnemental de leurs investissements tout en maximisant leurs revenus.

De plus, le PNUD a identifié plusieurs défis à relever lorsqu’on se livre à l’impact investing. L’un des principaux défis est la probabilité d’encourir des frais de transaction plus élevés par rapport à un fonds de capital-investissement.

En raison de la faiblesse des infrastructures sur le continent, les frais d’entrée ou de transaction peuvent être relativement élevés. La couverture du réseau est encore sous-développée et peut s’avérer un obstacle. L’absence de mesures sociales fiables rend le compromis entre le TRI et l’impact social plutôt problématique. Il y a aussi un manque de recherche et développement afin de mieux mesurer le rendement financier. Des données crédibles sur le risque et le rendement peuvent aider les investisseurs actuels et futurs à mieux cerner les stratégies qui correspondent le mieux aux critères sociaux, environnementaux et financiers que ces derniers souhaitent.

 

Avantages de l’impact investing

Toutefois, les avantages de l’investissement à impact social sont bien au-delà des défis à relever. Elle peut compléter les flux de capitaux vers les économies en développement, et stimuler le développement du secteur privé. Le marché de l’impact investing offre aux investisseurs des opportunités intéressantes et variées afin de faire progresser les programmes sociaux et environnementaux. Et ce, grâce à des investissements qui produisent également un rendement financier. En combinant plusieurs formes de capital avec des attentes de rendement différentes, il est possible de relever les défis sociaux d’une manière plus accessible et que dans le secteur public ne peut atteindre seul. Il y a la création et le développement d’entreprises innovantes qui contribuent à la croissance de l’économie dans son ensemble.

Impact investors care about climate change and environmental sustainability

Source: Calvert Impact Capital 2018 Investor Survey Report

En quoi cela est-il pertinent pour les décideurs politiques ? La différence évidente entre l’investissement à impact social et les autres formes d’investissement est que ces derniers génèrent involontairement des externalités positives et négatives. L’impact investing est idéal pour toute personne qui souhaite créer et mesurer un changement social positif suite à un investissement. Il met aussi à disposition de l’investisseur des outils et stratégies plus élargies et intéressantes. Les outils traditionnels de financement et d’aide public sont utilisés pour relever les défis sociétaux (et aider à mesurer leur succès dans ce domaine). Il est probable que les investisseurs privés et les institutions peuvent être habilités à produire un impact important, dont les résultats seront évalués en conséquence. Cela est particulièrement pertinent pour les décideurs africains qui envisagent de cultiver leur capacité à piloter les schémas de développement.

 

Intervention du gouvernement

Le rôle du gouvernement est essentiel lorsqu’il s’agit d’établir les règles d’une économie en ce sens. L’une des principales mesures consiste à créer un système de crédit d’impôt pour les start-ups, favorisant ainsi la pénétration de l’impact investing. Un soutien et des subventions de la part des gouvernements contribueront certainement à attirer davantage d’investisseurs, ce qui favorisera certainement le développement durable par le biais d’investissements à impact social.

En outre, le Forum Économique Mondial a formulé les recommandations suivantes pour faciliter l’impact investing :

  1. Accorder un allégement fiscal pour les investissements initiaux ou risqués dont bénéficie l’intérêt public, mais qui génèrent des rendements inférieurs à ceux du marché.
  2. Réviser avec prudence les règlements qui limitent les capitaux volontaires dans les investissements à impact social.
  3. Contribuer à réduire les risques grâce à des mécanismes de financement novateurs.

 

Mesurer l’impact des investissements à impact social

Le African Investing for Impact Barometer donne un aperçu de la tendance à la hausse du marché et des stratégies d’investissement à impact social qui sont mises en œuvre sur le continent africain. Les domaines couverts sont :

  1. INTEGRATION ESG (facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance)
  2. L’ENGAGEMENT DE L’INVESTISSEUR (influence au niveau de l’entreprise détenue)
  3. CIBLAGE (basé sur les normes, l’éthique et l’inclusion/exclusion des investissements)
  4. INVESTISSEMENT DURABLE (développement durable)
  5. INVESTISSEMENT À IMPACT SOCIAL (rendement social, environnemental et financier)

D’autre part, le Global Impact Investing Rating System fournit les normes et le système de notation pour faciliter la compréhension d’un marché en développement pour les investisseurs institutionnels, les intermédiaires financiers et les entreprises à la recherche de capital et de liquidité afin d’atteindre leurs objectifs de croissance.

 

Pourquoi l’île Maurice est-elle la plateforme la plus adaptée ?

Pourquoi alors utiliser la plateforme mauricienne comme porte d’entrée pour les fonds d’investissement à impact social ? Bien que l’île Maurice soit petite en termes de taille, elle a une grande influence en ce qui concerne la promotion des fonds d’investissement à impact social. Plus de 600 fonds investissant en Afrique ont choisi de structurer leurs opérations à l’île Maurice. L’économie de l’île est d’ailleurs l’une des premières en Afrique en matière de stabilité et de prospérité. Le continent, quant à lui offre, des opportunités d’investissement dans divers secteurs. On compte parmi eux l’agro-industrie, l’éducation, la technologie, les infrastructures, les énergies renouvelables et l’éradication de la pauvreté.

Impact Investing - Ile Maurice - centre financier international pour les fonds d'investissement - Sunibel Corporate Services

 

Le Economic Development Board déclare que l’île Maurice a une politique commerciale libérale. De plus, son infrastructure logistique de pointe et ses services de soutien fiables sont pleinement intégrés dans l’écosystème du commerce international. L’île Maurice est également un membre important des blocs commerciaux régionaux. En effet, elle fait partie de l’Union africaine, du COMESA, de la SADC et de l’Association des États riverains de l’Océan Indien, et bénéficie de la suppression des barrières tarifaires et non tarifaires. L’île Maurice bénéficie également d’un accès préférentiel à plusieurs marchés grâce aux réseau d’accords commerciaux, notamment avec l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique.

Mauritius: a key member of regional economic blocs, and platform for impact investment

Source: The landscape for impact investing in Southern Africa, the Global Impact Investing Network 

Les décideurs politiques locaux doivent travailler en collaboration avec les investisseurs d’impact afin de créer, réaliser et maintenir des marchés d’impact. L’impact du marché de l’investissement en Afrique s’accélère progressivement. Le leadership, la coordination et l’action concertée sont essentiels à la croissance soutenue du secteur. Des réformes politiques globales doivent être mises en œuvre au fur et à mesure des besoins. Le leadership du gouvernement est essentiel pour éliminer les obstacles, renforcer les capacités, catalyser les activités d’investissement et exploiter le pouvoir des marchés financiers pour relever les défis sociaux cruciaux.

 

Sources:

  1. The Global Impact Investing Network – www.thegiin.org
  2. The United Nations Development Programme – www.undp.org
  3. The Economic Development Board (EDB) of Mauritius – www.edbmauritius.org
  4. The African Private Equity and Venture Capital Association – www.avca-africa.org
  5. Afrobaromètre – www.afrobarometer.org
  6. Calvert Impact capital – www.calvertimpactcapital.org
  7. Bridges Fund Management – www.bridgesfundmanagement.com